PRÉSENTATION DE LA VILLE

cOMMUNE NOUVELLE DEPUIS 2016

La Ville de Bricquebec-en-Cotentin se situe au Nord Ouest du département de la Manche, au cœur du Cotentin. Localisée au sud de l’arrondissement de Cherbourg, chef-lieu de son canton, Bricquebec a reçu le label « Ville d’Art et d’Histoire » en 1999 et constitue, avec les communes de Saint Sauveur le Vicomte et Valognes, le Pays d’Art et d’Histoire du Clos du Cotentin.

Commune nouvelle depuis le 1er janvier 2016, elle regroupe les communes historiques de Bricquebec, Les Perques, Quettetot, Saint-Martin-le-Hébert, le Valdecie et le Vrétot.

A 15 km de la station balnéaire de Barneville-Carteret à l’Ouest, à 13 km de Valognes à l’Est (RN 13 et gare SNCF), le territoire est traversé par deux principaux axes routiers :

  • La RD 902 : Valognes/Bricquebec/Barneville-Carteret
  • La RD 900 : Cherbourg/Bricquebec/Coutances
Partagée entre les influences du Port de Cherbourg et la ville de Barneville-Carteret, Bricquebec peut accueillir les touristes pour leur faire connaître la richesse de son patrimoine bâti, avec un élément unique, l’ensemble du Vieux Château et son donjon octogonal, mais également naturel, composé de paysages typiques du bocage normand, parsemés de chemins creux, de haies, de prairies plantées de pommiers, sans oublier la voie verte, très appréciée des marcheurs et des familles, qui traverse notre commune.
Quelques espaces boisés, comme les Rosières et le bois du Long Boscq, ajoutent de la richesse au paysage. Bricquebec a vu sa population augmenter ces dernières années pour atteindre une population totale de 5 976 habitants en 2022. En effet, son positionnement géographiquement comme petite couronne de la Communauté Urbaine de Cherbourg lui fait bénéficier de la proximité des employeurs les plus importants de la région, les installations nucléaires de la Hague : la centrale de production d’électricité de Flamanville, l’usine de retraitement de déchets nucléaires Aréva, mais également du Grand Chantier pour la construction de l’usine EPR. Concernant l’aspect économique, l’évolution positive de la population communale a permis également de maintenir l’activité économique locale, constituée de plusieurs PME mais principalement par l’artisanat lié au bâtiment. La présence de nombreux commerces et services ainsi que le tissu associatif très actif rendent notre localité très attractive.

LES JUMELAGES DE LA VILLE

Jumelage franco-allemand

LACHENDORF

Depuis 1966, la commune de Bricquebec entretient des rapports étroits avec la commune groupée Lachendorf-Landkreis Celle, consistant en des échanges scolaires, sportifs, familiaux et culturels. Une charte de jumelage a donc été signée le 8 mai 1975 entre les deux communes pour officialiser ces liens.

Jumelage Franco-Anglais

ALRESFORD

La commune de Bricquebec est également jumelée avec la commune d’Alresford. 

Les membres bricquebétais du comité de jumelage franco-anglais se sont rendus été 2022 à Alresford pour célébrer outre-Manche le 40ème anniversaire du jumelage entre les deux communes.

Charte des bonnes pratiques à destination des habitants

Plan de sobriété énergétique ET FINANCIÈRE

Face à la hausse des prix de l’énergie, alors que le gouvernement demande aux Français des baisses de consommation, la Ville de Bricquebec-en-Cotentin a souhaité établir un plan de sobriété énergétique et financière.

Son objectif ? Mener des actions visant à moins dépenser en proposant des solutions réalistes, pragmatiques et proportionnées aux besoins de chacun en assurant la continuité du service public, la qualité d’accueil et la réalisation de ses projets.

Collectivement et avec bon sens, engageons-nous à accueillir favorablement ses nouvelles dispositions indispensables à la préservation de nos moyens et de nos énergies.

Dès à présent, la Ville s’engage à :

I) Adapter la température du chauffage des bâtiments

  • Tempérer à 19°C dans les bâtiments de la Ville
  • Installer un système à enclenchement programmée dans les locaux à usage ponctuel
  • Vendre les biens communaux énergivores non utilisés
  • Renforcer l’isolation de nos bâtiments pour maximiser les économies d’énergie

II) Entretenir nos installations

  • Organiser un programme de rénovation de nos chaufferies pour optimiser leur rendement
  • Assurer la gestion préventive de nos équipements de chauffage, de froid et d’eau chaude
  • Supprimer l’eau chaude sur les lave-mains partout où cela peut être possible
  • Mobiliser un agent spécifiquement pour assurer une maintenance renforcée ainsi qu’une gestion préventive de nos équipements

III) Éteindre l’éclairage intérieur de nos bâtiments

  • Éliminer les appareils d’éclairages énergivores en organisant un plan de remplacement sur les grandes structures (écoles, grandes salles, locaux avec fortes utilisations…)
  • Mettre en place des détecteurs de présence lorsque c’est possible

IV) Réduire l’éclairage public

  • Diminuer notre consommation sur le réseau éclairage public comme suit :
    • Bricquebec: Coupure de 23h30 à 06h30 sur le périmètre Route de Valognes (depuis le SDIS) – Rue des Frères Frémine – Rue du 11 Novembre – Rue de Bricqueville – Route de Carteret jusque Route de Portbail – Place de la gare. Place Sainte-Anne – Place des Buttes – Rue Leveel – Rue P. Philippe – Rue de la République – Rue Saint Roch.
    • Une attention particulière sera portée aux abords de la salle omnisports.
    • Quettetot: Coupure de 22h00 à 06h30 sur l’axe principal (CD 902)
    • Sur tout le reste du territoire de Bricquebec-en-Cotentin: Coupure de 21h00 à 06h30
  • Maintenir la qualité de nos illuminations de Noël en baissant nos consommations électriques dans le cadre de la diminution de l’éclairage public en les réduisant de deux semaines

V) Pratiquer la sobriété numérique

  • Mettre en place des prises commandées afin de prévoir l’extinction totale des appareils en veille
  • Pratiquer la dématérialisation lorsque c’est possible (cartes de vœux virtuelles, limiter les impressions…)

VI) Faire évoluer notre mode de gestion des espaces verts

  • Remplacer les plantes annuelles gourmandes en eau et en entretien au profit de plantes vivaces
  • Privilégier les graminées à pousse lente pour limiter les tontes et l’entretien
  • Développer l’usage du broyage sur place afin de limiter les ramassages et transports
Pour économiser l'énergie, on agit, on réduit
Aller au contenu principal